Dès notre première rencontre, Luc Jacquet nous a emmené dans le monde incroyable des arbres... Il voulait entendre respirer les arbres, leur façon de communiquer, la sève, etc...

Pour créer cet univers sonore le Kyma était la machine idéale. Prendre une empreinte d'un son et l'appliquer à un autre.

 

Dans l'exemple suivant, pour simuler la sève, ma réflexion s'est dirigée vers un son de corps humain pour le côté vivant. Le son de départ, un doppler médical, applique ses caractéristiques sonores à un simple son d'eau.

 

 

Même chose avec le son d'une machine pilotant le craquement du bois. Luc Jacquet n'a cessé de parler d'énormes machines pour définir les arbres.

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
SYMA SOUND DESIGN ©